Poêle en fer nocive pour ma santé?

Comme il est maintenant déconseillé d’utiliser une poêle en aluminium revêtue d’une surface qui n’accroche pas, au téflon ou utilisant du Pfoa, il est légitime de savoir si en utilisant une poêle en acier ou en fer, on ne replonge pas avec une poêle qui sera, elle aussi, nocive pour notre santé.

Les 2 questions qui reviennent sur le danger des poêles en fer:

Est-ce que mon culottage s’en va pendant la cuisson?

Si le culottage s’en va pendant la cuisson, est-ce que cela peut également rendre les aliments qui cuisent, toxiques ?

Pour répondre à votre première question : « Est-ce que mon culottage s’en va pendant la cuisson ? »

Pendant la cuisson, le culottage ne s’en va pas, au contraire au fil des cuissons vous le renforcez. Plus vous utilisez votre poêle, plus le culottage et le phénomène anti adhésif se renforce. Votre poêle  devient de plus en plus noire ce qui est le signe d’une transformation du fer en surface qui à chaque cuisson subit ce que l’on appelle une pasteurisation.

Ce traitement naturel dû à la chaleur, a la capacité de durcir la surface pour la rendre plus glissante, c’est ainsi que les aliments accrochent de moins en moins. A chaque cuisson, votre poêle subit un traitement thermique en surface. C’est ce traitement qui, lorsque votre poêle est neuve va d’ abord faire apparaître des teintes bleue ou brunes plus ou moins uniformes. Après une dizaine d’utilisations la rendre complètement noire.

Attention :

il ne faut pas confondre poêle culottée avec une poêle qui n’est pas nettoyée correctement et qui conserve un dépôt de graisse séchée en surface. En d’autres termes, le culottage ne peut pas s’enlever en cuisant vos aliments, c’est une transformation du fer en surface qui le rend naturellement anti adhérent.

Alors comment se fait-il que le culottage puisse toutefois être enlevé ?

Le culottage s’enlève lorsque l’on raille la poêle avec un objet tranchant comme lorsque l’on raille une surface avec un objet en fer ou en acier, une fourchette, une spatule ou un couteau. Si la poêle est à peine rayée, elle va vite se reculotter au cours des prochaines cuissons : « le culottage se régénère » à la différence d’une poêle en aluminium avec un revêtement au téflon qui elle sera bonne pour la poubelle lorsqu’elle est rayée ou que le téflon gonfle (on dit qu’il fait des bulles) ou encore lorsque le téflon n’adhère plus et qu’il s’enlève facilement.

Nettoyage: entretien d’une poêle en fer

Lorsque vous nettoyez votre poêle, il faut enlever tous les résidus de sucs qui ont accroché. Il faut recouvrer une poêle avec une surface de cuisson lisse.

Pour enlever les résidus collés au fond de la poêle, le plus simple est d’abord de déglacer avec un liquide : de l’eau, du vin ou du vinaigre pour faire un jus ou une sauce en remettant à feu fort pour réduire pendant 3 minutes. Cette opération va enlever sinon tous, au moins une bonne partie des sucs accrochés au fond de la poêle, en même temps qu’il vous procurera un bon jus de cuisson avec les sucs caramélisés.

Ensuite, après votre repas, voir même 2 heures après, faites chauffer votre poêle avec ½ centimètre d’eau. Faire bouillir et frotter avec une brosse à vaisselle. Pour les résidus récalcitrants qui sont toujours accrochés et qui forme des bosses sur la surface de cuisson, il faut les frotter avec du gros sel. Il faut que votre poêle soit lisse et brillante avec une belle couleur noire cuivrée.

Pour répondre à la question principale:

Si le culottage s’en va pendant la cuisson, est-ce que cela peut également rendre les aliments qui y cuisent, toxiques ?

Avec les conseils d’utilisation et d’entretien mentionnés ci-dessus, il est facile de dissiper vos doutes concernant la toxicité du culottage sur vos aliments lors de la cuisson. Si votre poêle est correctement nettoyée tout en étant parfaitement culottée, il n’y a pas d’agents toxiques qui sont susceptibles de se mélanger aux aliments.

Pourquoi ?

A chaque utilisation de votre poêle en fer, la forte chaleur pasteurise votre poêle en tuant toutes les bactéries qui sont éliminées dès que la poêle atteint une température de 62° à 88° suivant le type de bactéries (Phénomène identique à la pasteurisation du lait pour éliminer toutes les bactéries).

Pour cuire vos aliments, vous devez monter à une température de 140° dans la poêle pour les saisir (La Réaction de Maillard se fait à 140°). Ainsi les bactéries sont toutes éliminées lorsque vous mettez vos pièces de viandes, vos œufs ou vos pommes de terre dans la poêle.

Ce que vous pouvez faire de temps en temps, est de faire cuire du gros sel à feu vif pendant 2 minutes. Avec cette opération, vous allez purifier votre poêle. Vider le sel de cuisson, mettre 2 ou 3 gouttes d’huile végétale que vous étaler avec du papier absorbant et ranger la poêle tel quel dans un placard jusqu’à la prochaine utilisation.

Conclusion : Aujourd’hui, nous sommes très préoccupés par l’hygiène dans notre alimentation. . Les conseils que nous vous donnons permettent de faire une cuisine parfaitement saine en utilisant une poêle dite « bio »: sans téflon, sans revêtement avec du Pfoa reconnu nocif pour la santé. Les mêmes poêles en fer, utilisées par nos ancêtres et même nos grand-mères, étaient la plupart nettoyées avec du papier journal. Si l’on a évolué vers des techniques d’entretien moins archaïques, l’utilisation d’une poêle en fer ou en acier est bien le meilleur ustensile pour obtenir un meilleur goût et une cuisine saine.

Achetez une poêle en fer chez Poêles Cuisine en Chef, la garantie d’une poêle utilisée par les chefs cuisiniers. Plusieurs séries de poêles en fer et en acier compatibles avec les cuisinières au gaz, électriques et à induction.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *